La NDI pour animer
:-)
Focusing

Origine

Le focusing a été développé par Eugene Gendlin à partir de sa longue collaboration avec Carl Rogers. Gendlin voulait comprendre comment certaines personnes qui avaient de bons résultats en thérapie, s’y prenait avec elles-mêmes. Il s’est aperçu, en conclusion de ses recherches et à sa grande surprise, que cette réussite n’était pas en rapport avec la méthode thérapeutique choisie ni même avec le thérapeute, mais plutôt avec une manière de fonctionner que certaines personnes avaient spontanément et qui leur permettait de progresser en se rapprochant de plus en plus de leur expérience intérieure profonde. Il a cherché à mettre en "méthode" ce savoir-faire spontané chez certains, afin que tout le monde puisse en bénéficier dans la mesure où, une fois repéré, il devenait "enseignable".

Le focusing, s’il peut être d’une grande aide dans le cadre de la thérapie, devient, dès lors, une manière de procéder tout à fait utile et efficace dans la relation intime que chacun entretien avec son monde intérieur. Cette approche permet à toute personne, de savoir comment mieux s’y prendre avec elle-même, comment venir à bout de ses conflits, de ses hésitations, de ses confusions, de ses émotions perturbatrices en permettant qu’un processus naturel (en rapport avec la tendance actualisante de Rogers) puisse conduire à la résolution de ses difficultés. Chaque personne en vient ainsi à utiliser au mieux ses ressources en accédant à de nouvelles compétences.

Ebauche de la procédure

Il s'agit de se mettre à l'écoute de soi, plus précisément à l'écoute d'une sensation corporelle vague mais concrètement ressentie (appelée "sens corporel") qui va nous donner des informations précises sur ce que nous vivons. En effet nous avons une expérience, corporellement ressentie, des situations que nous vivons – selon les circonstances, nous nous sentons légers, serrés, lourds, entravés, plein d’entrain... Ces impressions sont chargées de significations que nous laissons habituellement dans l’ombre. Le focusing vise à renouer avec ces impressions globales, plutôt floues au départ, pour les amener à se préciser (ajuster le "focus", comme l’appareil photo) et nous renseigner sur nous-mêmes. L’écoute se porte au-delà des émotions et des énoncés que nous avons l’habitude de nous formuler à nous-mêmes. Il devient alors possible de se relier à une dimension plus profonde de soi comme source d’information et de sagesse intérieure. Nous pouvons ainsi avoir accès à ce qui n’a pas encore trouvé les mots pour se dire. Apprendre à se fier à cette "boussole intérieure" pour se guider dans l’existence, permet de se positionner de manière adéquate et d’établir des rapports plus justes, plus harmonieux, avec soi, les autres et le monde.

Présentation écrite par Bernadette Lamboy



Article plus complet sur le Focusing